vendredi 18 août 2017

Le Voyage dans la passé - Stefan Zweig

« Séparés tout ce temps par une distance infranchissable, ils ressentaient désormais avec une violence décuplée cette proximité retrouvée qui se passait de mots. »





















Nationalité : Autriche
Traducteur : Baptiste Touverey
Editeur : Le livre de Poche
Parution : 2010
Nombre de pages :177 pages



Quatrième de couverture :

Louis, un jeune homme pauvre mû par une « volonté fanatique », tombe amoureux de la femme de son riche bienfaiteur, mais il doit partir au Mexique pour une mission de confiance. La grande guerre éclate. Les retrouvailles du couple n’auront finalement lieu que neuf ans plus tard. Leur amour aura-t-il résisté ?

Mon avis :

Le voyage dans le passé, c'est l'histoire de Louis, ayant toujours vécu dans un milieu plutôt pauvre, et qui va accéder à un certain niveau de vie grâce à un riche bienfaiteur qui va choisir de faire de lui son secrétaire particulier. Au fil du temps, sans vraiment s'en apercevoir, il tombe amoureux de la femme de son patron et se rend finalement compte que cette attirance est réciproque. Malheureusement, il doit partir au Mexique pour effectuer une mission et, à cause de la guerre, son séjour se voit prolonger. Et, tout au long de ce voyage, il n'en oublie pas la promesse de la femme : elle se donnera à lui lorsqu'il sera de retour. Cependant, les sentiments peuvent-ils rester les mêmes après une absence de 9 ans ?
C'est toute la problématique de ce petit roman. La femme tiendra-t-elle sa promesse ? Les sentiments seront-ils toujours identiques ?

Il m'est très compliqué de parler de ce roman car, pour tout vous avouer, je n'aurai pas grand-chose à dire dessus mise à part le fait que j'ai plus qu'adorer ma lecture. Mais, je vais tout de même tenter de vous expliquer pourquoi j'ai apprécié ma lecture.

Tout d'abord, l'histoire est simple, à l'image du style de l'auteur qui se lit très facilement et très rapidement, mais également très captivante. Il est vrai que, de prime abord, l'histoire semble assez banale, les sentiments amoureux, quoi de plus banal comme questionnement ? Cependant, Stefan Zweig en fait quelque chose de sensationnel, décrivant à merveilles les tourments amoureux des différents personnages à travers cet amour vécu à distance. De plus, j'ai adoré l'écriture très imagée de l'auteur qui m'a permit d'être immergée dans cette histoire passionnante. Aussi, j'ai très vite été prise d'une grande admiration pour le personnage masculin, Louis qui, selon moi, apparaît comme un protagoniste fragile et à la fois attachant.
Je pense que ce ne sera pas le dernier roman de Stefan Zweig pour moi. 

Je suis littéralement tombée en admiration devant son écriture et, comme vous l'aurez deviné, je n'ai pas grand-chose à redire sur ce livre, sans doute aurai-je souhaité qu'il soit plus long, et je vous le conseille amplement si vous souhaitez lire une petite histoire d'amour simple et rapide. Parfait pour une petite parenthèse entre deux pavés.

Je donne la note de 9/10 à ce roman.

Laurine.


mardi 15 août 2017

Le Bon Gros Géant - Roald Dahl

« Chaque rêve fait sa propre musique vrombironnante,et mes faramidables oreilles peuvent entendre cette musique. »




















Nationalité : Pays de Galle
Editeur : France Loisirs
Parution : 2016
Nombre de pages : 238 pages



Quatrième de couverture :

Sophie ne rêve pas, cette nuit-là, quand elle aperçoit de la fenêtre de l'orphelinat une silhouette immense vêtue d'une longue cape et munie d'une curieuse trompette. Une main énorme s'approche... et la saisit.

Et Sophie est emmenée au pays des géants. Terrifiée, elle se demande de quelle façon elle va être dévorée. Mais la petite fille est tombée entre les mains d'un géant peu ordinaire : c'est le BGG, le Bon Gros Géant, qui se nourrit de légumes, et souffle des rêves dans les chambres des enfants.

Mon avis :

Le Bon Gros Géant raconte l'histoire de Sophie, une petite orpheline, qui, suite à un excès curiosité, se fait capturer par un géant. Apeurée, elle se demande ce qu'elle va devenir, persuadée que le géant finira par la dévorer. Mais, une fois arrivée au pays des Géants, elle découvre une toute autre réalité. C'est un gentil géant qui l'a ramené ici. Lui, ne mange pas d'humains, préférant les légumes, et va même jusqu'à leur souffler des rêves lorsqu'ils dorment. Les deux personnages deviendront amis et tenteront de sauver les humains de l'emprise des autres géants qui, eux, préfèrent dévorer de la chair fraîche.

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'écriture de Roald Dahl est très fluide et remplie de jeux de mots tous plus hilarants les uns que les autres. On se retrouve très vite happé par cette splendide histoire d'amitié et, pour ma part, je me suis énormément attaché au personnage du BGG.

L'histoire, en elle-même, est également très attirante. On y découvre un nouveau pays, celui des Géants, avec les folles habitudes de ses habitants mais on découvre surtout un personnage un peu à part des autres et qui ne comprend pas bien ces habitudes. De plus, elle prend un côté un peu plus aventurière lorsque Sophie et son nouvel ami décide de punir les géants mangeurs d'humains.

Je pense que ce conte peut-être une magnifique parenthèse fantastique, autant pour les plus petits que pour les plus grands. La lecture y est légère et amusante. J'ai pris énormément de plaisir à le lire et c'est pour cela que je lui donne la note de 8,5/10

Laurine.

dimanche 13 août 2017

TAG | Mon rapport à la lecture

Dimanche. Jour parfait pour se relaxer et pour lire un peu! C'est donc tout naturellement que je vous retrouve avec un TAG portant sur mon rapport à la lecture! Alors, trêve de blablaterie, on passe aux questions!

1 - Quel est ton rythme de lecture ?

Tout dépend du temps dont je dispose ainsi que de la longueur du livre que je suis en train de lire. En temps de vacances, je peux facilement lire un livre tous les deux jours (soit dans les trois livres par semaine) mais, pendant la période scolaire il m'arrive de peiner à n'en finir qu'un seul en un mois!

2 - Un ou plusieurs livres à la fois ?

Normalement, un seul. J'ai du mal à me concentrer sur deux histoires différentes et j'aurai trop peur de mélanger les personnages et les actions. Mais, il m'arrive parfois d'en lire deux à la fois. Surtout quand je dois finir une lecture scolaire et que celle-ci ne me plaît pas beaucoup, cela m'évite d'entrer dans une panne de lecture.

3 - Papier ou Ebook ?

Sans hésitation, papier! De toute manière, je n'ai pas de liseuse et je ne compte pas économiser pour m'en acheter une. Tout d'abord parce que l'on a déjà beaucoup trop les yeux rivés sur un écran et également car, pour moi, rien ne peut égaler la douceur du papier et encore moins son odeur! J'aime aussi voir à quel point j'en suis rendue dans ma lecture. C'est comme une petite victoire pour moi lorsque je m'aperçois que j'arrive à la moitié du roman ou aux dernières pages! Alors, certes c'est parfois moins pratique, mais pour moi, les livres resteront toujours les premiers!

4 - Relis-tu tes livres ? 

Cela m'est arrivé une fois! Mais, c'était pour les cours alors ça ne compte pas vraiment. Autrement, il y a deux séries que j'aimerai bien relire mais, pour le moment, je m'occupe plutôt de faire descendre ma PAL.

5 - Quel genre de livre lis-tu principalement ? 

Terminale Littéraire oblige, je suis plutôt dans les classiques pour le moment. Mais je m'intéresse également aux contemporains, aux romances et, depuis peu, à la littérature étrangère. Ce qui est sûr, c'est que vous verrez peu de chroniques portant sur des polars ou sus des romans d'horreur car ce n'est vraiment pas ma tasse de thé.

6 - Quel est ton rapport avec ta PAL ?

Comme dit précédemment, j'aimerai beaucoup faire baisser ma PAL. Elle n'est pourtant pas très remplie puisqu'elle ne contient ''que'' 40 livres mais, pour moi, c'est déjà beaucoup trop! Surtout que certains de ces livres traînent sur la même étagère depuis plus de trois ans... Il serait grand temps pour eux de déménager d'étagère! 

7 - As-tu déjà eu une panne de lecture ? Que fais-tu pour en sortir ?

Cela m'est déjà arrivé. Soit parce que l'histoire ne me plaisait pas ou parce que le roman était trop long ou que je ne le lisais pas de mon plein gré. Dans ce cas, pour la plupart du temps, j'abandonne (c'est mal à ce qu'il paraît) le livre car sinon je risque de bloquer dessus pendant plus d'un mois. S'il ne me reste plus que quelques pages, je continue mais si je n'ai pas dépassé la moitié, j'arrête. Autrement, si c'est une lecture obligatoire, je me force à continuer en me promettant de lire un livre dont j'ai vraiment envie par la suite.

8 - Qu'est-ce qu'un lecteur ?

C'est l'heure de la question philosophique à ce que je vois! Un lecteur ? Je pense qu'un lecteur, un vrai de vrai, est une personne qui apprécie lire pour le calme et le bonheur que cela peut lui apporter. Pas quelqu'un qui prend un livre parce qu'on lui dit qu'il doit lire. Quelqu'un qui le fait de son plein gré et qui apprécie ce moment. Une personne qui a envie de découvrir des choses à travers la lecture, de visiter de nouveaux horizons, de sortir de son monde quotidien... Ce doit être ça, je suppose, un vrai lecteur.

Et vous, quelles réponses auriez-vous donné à ces questions ?

Laurine.


jeudi 10 août 2017

Ru - Kim Thuy

« On oublie souvent l'existence de toutes ces femmes qui ont porté le Vietnam sur leur dos pendant que leurs maris et leurs fils portaient leurs armes sur le leur. »

















Nationalité : Vietnam
Editeur : Liana Levi
Parution : 2010
Nombre de pages : 143 pages



Quatrième de couverture :

Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, ru dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent ou la puissance d'une odeur d'assouplissant, Kim Thúy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui avec la maîtrise d'un grand écrivain.

Mon avis :

Ru est un genre de roman-témoignage dans lequel passé et présent se rencontrent. L'auteure y partage ses souvenirs d'enfance lorsqu'elle a dû quitter le Vietnam suite à la guerre qui y prenait place, mais nous fait également parvenir des réflexions plus adultes.

Ce livre se lit très rapidement, car le texte est découpé en une multitude de petits chapitres ne dépassant pas plus de deux pages. L'écriture est, quant à elle, assez fluide et agréable. Cependant, j'ai eu un peu de mal avec la chronologie du récit. L'auteure écrit au fur et à mesure des idées qui lui viennent en tête et je trouve certains enchaînements quelque peu maladroits. On passe quelques fois du coq à l'âne, rajoutait à cela le mélange de passé et présent, cela m'a beaucoup perdue. Je pense que j'aurai encore plus apprécié l'écriture de l'auteure si j'avais réussi à bien suivre l'histoire.

J'ai un avis assez mitigé sur ce livre, car j'ai beaucoup apprécié le style de l'auteure, mais l'ensemble m'a un peu laissé sur ma faim.

Je donne tout de même la note de 7/10 à ce roman, car il reste une bonne découverte et un très beau témoignage.

Laurine.

dimanche 6 août 2017

Seule fille de mon village - Sugan Kanwar

« Un massacre silencieux sur lequel les politiques et les forces de l'ordre ferment les yeux depuis des décennies »






















Nationalité : Inde
Editeur : Flammarion
Parution : 2014
Nombre de pages : 273 pages



Quatrième de couverture :

Petite, Sugan Kanwar adore passer ses vacances dans son village natal, au coeur du désert qui entoure sa ville fortifiée de Jaisalmer au Rajasthan. Au fil des ans, elle s'étonne de n'avoir aucune autre petite fille pour jouer avec elle. "Les femmes n'accouchent que de garçons au village, c'est à cause de l'eau de notre puits", lui explique sa grand-mère.

C'est lors d'un mariage que Sugan apprend par hasard la vérité : dans sa caste hindoue, on ne "garde pas les filles". Elles sont tuées par leurs propres mères, peu après l'accouchement, et enterrées dans l'enceinte des maisons, une tradition qui se poursuit dans l'indifférence générale.

Sugan comprend alors qu'elle est une exception : son père a pris la décision de la "garder". Elle prouvera à tout le village qu'il a eu raison.

Un témoignage bouleversant qui lève le voile sur le drame de l'infanticide en Inde. 

Mon avis :

Seule fille de mon village est une autobiographie d'une petite fille née dans un village du Rajasthan, en Inde, où les filles ne sont pas gardées à leur naissance. La fille, maintenant devenue une femme, nous raconte son enfance, marquée par le manque d'amie avec qui jouer, et bien d'autres moments de sa vie. Ce livre tente de nous donner les raisons pour lesquelles les filles sont souvent tuées dès leur naissance dans les petits villages éloignés de l'Inde. Raisons qui semblent peu claires, même pour les habitants de ce pays.

Étant passionnée par tout ce qui touche à l'Inde, cette autobiographie ne pouvait que me plaire. Le sujet est très touchant, il est difficile pour des lecteurs provenant de pays plus ''développés'' de se rendre compte que de tels agissements peuvent avoir lieu dans le monde. Mais, il est également très touchant de se dire que les mentalités pourraient changer. C'est un peu le message que tente de nous faire passer Sugan Kanwar à travers cette autobiographie en nous partageant ses réflexions, ses analyses et ses pensées. Elle nous présente le village dans lequel elle a grandi et dans lequel elle a mené son combat visant à arrêter l'infanticide de petites filles. Combat qui semble, à la fin de ce livre, plutôt bien engagé.

Cette autobiographie est donc un excellent moyen d'en apprendre un peu plus sur l'Inde et sur l'une des vieilles coutumes qui sont en quelques sortes ancrées dans la vie des villages. Mais, on y découvre également beaucoup d'autres choses. Je pense que ce livre est également un très bon moyen de se rendre compte de la place que peuvent avoir les femmes dans un pays comme l'Inde.

J'ai beaucoup apprécié ma lecture et donne donc la note de 8,5/10 à cette autobiographie.

Laurine. 

mercredi 2 août 2017

Mille Soleils Splendides - Khaled Hosseini

« De même que l'aiguille d'une boussole indique le nord, un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme »























Nationalité : Afghanistan / États-Unis
Traducteur: Valérie Bourgeois
Editeur : Belfond
Parution : 2007
Nombre de pages : 408 pages



Quatrième de couverture :

Après l'immense succès des Cerfs-volants de Kaboul: le nouveau roman de Khaled Hosseini. Sur fond de chaos et de violence dans un Afghanistan déchiré par cinquante ans de conflits, l'histoire bouleversante de deux femmes dont les destins s'entremêlent, un chant d'amour poignant à une terre sacrifiée et à une ville : Kaboul.

Forcée d'épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l'arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quatorze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille.

D'abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l'Afghanistan.

Mais parviendront-elles jamais à s'arracher à cette terre
afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs "mille soleils splendides"?



Mon avis :

Mille Soleils Splendides, c'est l'histoire de Mariam, forcée d'épouser un inconnu alors qu'elle n'est encore qu'une petite fille. C'est également celle de Laila qui, plusieurs années plus tard, se retrouve mariée au même homme. On y suit donc cette vie de couple où la violence est omniprésente, à l'image des combats qui font ragent dans le pays. Ce livre, c'est le combat de deux femmes qui tentent de se défaire de l'emprise de leur mari et de leur pays. Mais à quel coût ?

Attention, COUP DE COEUR EN VUE ! Et pourtant, Dieu sait que je n'ai pas beaucoup de réels coups de cœur pour des livres (le vrai coup de cœur, celui qui vous chamboule, qui vous fait réfléchir, qui vous touche…). Mais là… Juste waow ! 

Tout d'abord, la plume de Khaled Hosseini qui est juste splendide ! Fluide, simple, agréable et à la fois touchante. L'auteur utilise des mots justes, mais à la fois très poignant. Tout cela en restant dans le réalisme, on est très vite embarqué sur les terres afghanes et dans le quotidien déplorable des femmes de ce pays. Je me suis d'ailleurs beaucoup attaché à certains personnages. J'en ai détesté certains avant de les apprécier. J'en ai aimé d'autres pour finalement les redouter.

Il m'est très difficile de dire pourquoi j'ai autant apprécié ce roman, car il m'a beaucoup bouleversé. Cependant, je pense que tout le monde devrait, au moins une fois dans sa vie, lire ce splendide roman !

Comme je l'ai déjà dit, il s'agit d'un énorme coup de cœur et c'est pour cela que je lui donne la note de 10/10 ! 

Laurine.

lundi 31 juillet 2017

Book haul | Juillet 2017

Bonjour à toi! Comme tu peux t'en douter avec le titre de cet article, j'ai encore craqué! Bon, je tiens quand même à dire que je suis restée raisonnable car je n'ai acheté que deux livres (+ 1 gratuit) pour des lectures personnelles puisque les trois autres bouquins seront des lectures scolaires et, par conséquent, obligatoires. Je vous montre les quelques petits livres qui sont venus s'ajouter à ma PAL pendant ce mois de Juillet!



  • Elle&Lui de Marc Levy aux Editions Pocket
  • Moi, Malala, je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans de Malala Yousafzaï publié chez Le Livre de Poche
  • Rose de Tatiana de Rosnay, également aux Editions Le Livre de Poche

On passe à présent aux lectures scolaires. Bac de littérature oblige:



  • La Princesse de Montpensier  de Madame de Lafayette aux Editions Flammarion
  • Les faux-monnayeurs d'André Gide publié chez les Editions Folio
  • Journal des faux-monnayeurs du même auteur, publié chez les Editions Imaginaire Gallimard
J'ai été assez raisonnable comme on peut le voir, même si ma PAL grandit petit à petit et devient beaucoup trop remplie à mon goût!
Avez-vous déjà lu ces livres ? Qu'en avez-vous pensé? 

Laurine. 


dimanche 30 juillet 2017

French Read-A-Thon été 2017 | Bilan

Comme je vous l'ai annoncé il y a une semaine juste ici, j'ai participé à l'édition estivale du challenge French Read-A-Thon proposé par Rondoudou is Happy et je vous reviens donc ce soir pour vous présenter mon petit bilan sur cette semaine passée! Et, comme je pense à tout, je vous ai même fait un petit suivi jour par jour, heure par heure! Le voici:
Lundi 24 Juillet 2017:

  • Il est 10 heures, je commence ce challenge avec Elle & Lui de Marc Levy, entrant dans la catégorie ''romance'' du challenge. Je m'arrête à 11h30 à la page 93.
  • Je reprends ma lecture à 13h30 et lis pendant un peu plus d'une heure. Je pose le livre à 14h55 en étant rendue à la page 201.
  • Ne pouvant attendre de lire le suite, je continue ma lecture à partir de 18h30 et, trente minutes plus tard, je m'arrête à la page 345.
  • Enfin, je lis un peu dans mon lit. Il est 20h et j'arrive finalement à la fin de ce premier livre à 20h30. Je décide de m'arrêter ici pour ce premier jour.
Mardi 25 Juillet 2017:
  • Je commence ma journée par un peu de lecture et opte pour Journal d'hirondelle d'Amélie Nothomb qui correspond au ''roman que je voulais absolument lire cet été''. Je le débute donc à 9 heures. Je m'arrête dans ma lecture à 10 heures. Je suis déjà rendue à la page 45.
  • Je reprends finalement ma lecture à 10h40 et termine ce deuxième livre à 11h30.
  • Etant contente d'être dans les temps, je me lance dans un nouveau livre. Je commence donc à lire Ruy Blas de Victor Hugo, entrant dans la catégorie ''une couverture de ta couleur favorite'', à 17 heures. A 17h25, je m'arrête à la page 54.
Mercredi 26 Juillet 2017:
  • Je commence à lire seulement en début d'après-midi, à 13h30, avec Ruy Blas. Je termine ma lecture à 15h20, finalisant donc ma troisième lecture de ce challenge. Je décide de ne rien lire d'autre ce jour-ci.
Jeudi 27 Juillet 2017:
  • Je reprends le challenge avec Hygiène de l'assassin que j'ai fait entrer dans la catégorie ''livre coup de cœur de ton booktubeur favoris''. Je commence ma lecture à 10 heures et arrive à la page 33 à 10h20.
  • Je me remets à lire à 17 heures et m'arrête à la page 56 à 17h20.
Vendredi 28 Juillet 2017:
  • Je continue ma lecture d'Hygiène de l'assassin à partir de 9h30. A 10 heures, j'en suis rendue à la page 88.
  • Il est 14 heures, je reprends ma lecture pendant une heure et demie et arrive à la page 188.
Samedi 29 Juillet 2017:
  • Il est 10 heures, je continue le roman d'Amélie Nothomb et termine ma quatrième lecture à 10h40.
  • A 13h20, je décide de changer l'un des livres de ma PAL et opte pour L'étrange bibliothèque d'Haruki Murakami pour la catégorie ''livre emprunté''. Je le lis d'une traite et termine mon cinquième livre de ce challenge à 13h45.
Et puis, Dimanche, je ne lis pas. Malade. Coup de froid en plein été... Je suis tout de même fière de moi car j'ai réussi à lire 5 livres pour ce challenge que je complètes donc!
Et vous, vous avez participé?

Laurine. 

vendredi 28 juillet 2017

Elle & Lui - Marc Levy

« Pourquoi les filles tombent-elles raides amoureuses d'hommes qui les font souffrir et traitent avec indifférence ceux qui sauraient prêts à décrocher la lune ? »






















Nationalité : France
Editeur : Pocket
Parution : 2015
Nombre de pages : 373 pages



Quatrième de couverture :

Elle est actrice. Lui écrivain.
Elle s’appelle Mia. Lui Paul.
Elle est anglaise. Lui américain.
Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais.
Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment.
Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas.
Elle se sent seule. Lui aussi.
Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses.
Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus. 

Mon avis :

Elle & Lui c'est l'histoire Mia, une célèbre actrice anglaise, qui, en pleine peine de cœur, décide de rejoindre sa meilleure amie à Paris où elle tentera de ne pas se faire reconnaître. C'est également l'histoire de Paul, auteur américain ayant mal vécu son premier succès littéraire, qui part également pour Paris. Ils se retrouvent à partager un dîner en tête à tête quelque peu inattendu et décident de rester amis. Mais, est-il possible de rester ami avec une personne du sexe opposé sans aucune ambiguïté ?

J'ai apprécié ma lecture. Marc Levy a une écriture très fluide et reposante, il reste simple dans ses propos. L'histoire est également intéressante bien que pas très novatrice. Les deux personnages principaux sont assez attachant, surtout Paul. On s'accroche très vite au roman, sans vouloir le lâcher. Mais, tout cela reste bien banal. On n'est pas impressionné par la fin que donne Marc Levy à son histoire, les personnages restent très simples. C'est une bonne lecture pour l'été, simple, amusante et reposante, mais elle reste, à mon goût, trop banale.

Je vous conseille donc ce roman si vous souhaitez une lecture qui ne vous prendra pas la tête et sur laquelle vous n'aurez pas à en attendre beaucoup. Je mets la note de 7/10 à ce roman.

Laurine.

Le Voyage dans la passé - Stefan Zweig

« Séparés tout ce temps par une distance infranchissable, ils ressentaient désormais avec une violence décuplée cette proximité retrouvée q...